actu
saison 14-15 : abonnez-vous !

Abonnez-vous en ligne dès maintenant pour la saison 14-15, et profitez de réductions importantes (jusqu'à -50%). Découvrez également notre abonnement spécial Le Balcon, en résidence pour la 3e année.

travaux

Pendant les travaux de rénovation du square Louis-Jouvet, le théâtre reste ouvert et la billetterie accessible aux horaires habituels.

préludes
Avant la représentation, le musicologue Philippe Cathé vient nous éclairer sur l'œuvre de Claudio Monteverdi, en salle Christian-Bérard.
vendredi 26 septembre 19h>19h30 I entrée libre
nouveau : e-tarif
Pour la saison 14-15, l'Athénée lance le e-tarif ! Réservez vos places à l'unité en ligne et bénéficiez d'une réduction de 2€ à 3€ sur le plein tarif. Pour en profiter, il suffit d'imprimer votre billet à domicile ou de le présenter sur votre smartphone le soir du spectacle ! + d'infos
 
en ce moment
expositions, concerts, rencontres, projections...
conférences, soirées privées, cocktails, concerts et tournages...
le blog de l'athénée

Le premier spectacle de la saison commence jeudi ! Ce sont des chants d’amour sélectionnés dans l’oeuvre du compositeur Claudio Monteverdi et mis en scène : au-delà du concert mais pas vraiment opéra pour autant, le spectacle vous propose donc un pas de côté hors des disciplines artistiques habituelles.

Les oeuvres choisies sont tirées de madrigaux de Monteverdi (composition pour voix et souvent instruments, généralement sur un texte poétique), mais aussi de son opéra Arianna.

Vous n’avez jamais entendu parler de l’opéra Arianna ? C’est normal, la partition en a été perdue, à l’exception d’une page, appelée le Lamento.

Créé en 1608 dans un théâtre de cinq mille places (mais oui !) au Palais Ducal de Mantoue en Italie, Arianna a été composé pour le mariage d’un prince. Il raconte l’histoire d’Ariane dans une version où, après avoir été abandonnée par Thésée, elle tombe amoureuse de Bacchus, qu’elle épouse.

Le Lamento, le seul extrait qui nous reste, intervient au moment où Ariane apprend le départ de Thésée. Alternant entre amour et haine, désespoir et révolte, tristesse et colère, humiliation et élégance, il est à lui seul considéré comme un chef d’oeuvre de la musique baroque et résume le don de Monteverdi pour unir texte et musique au service de l’émotion.

Canti d’amour de Monteverdi dirigé par Nicolas Achten et mis en scène par Wooter Van Looy se joue de jeudi à dimanche.


Clémence Hérout

 
suivez-nous sur