actu
gustav holst : the sun rising through the mist
A l’occasion de la sortie de son nouveau disque, l’ensemble professionnel Calliope – Voix de femmes propose à l'Athénée le 29 avril un concert dédié au compositeur anglais Gustav Holst. en savoir +
tous à l'opéra

À l'occasion de la 8e édition de la manifestation Tous à l'Opéra, l'Athénée vous ouvre ses portes pour une répétition publique du Balcon de Peter Eötvös.
samedi 10 mai 14h30 > 16h30
entrée libre en fonction des places disponibles à partir de 12h30
brunch sur place formule spéciale à 25€ (et carte habituelle) au bar Mio Padre à partir de 12h30

tumblr

Découvrez notre tumblr "Splendeurs et misères d'un directeur de théâtre".

Les coulisses et petits secrets de la vie d'un théâtre y sont dévoilés en images chaque lundi. Pour les découvrir, connectez-vous à l'adresse suivante : http://lavieduntheatre.tumblr.com/ ou suivez-nous sur facebook et twitter.

 
en ce moment
expositions, concerts, rencontres, projections...
conférences, soirées privées, cocktails, concerts et tournages...
le blog de l'athénée

Dans environ un mois, l’Athénée accueillera Le Balcon dans Le Balcon. C’est-à-dire l’ensemble musical qui s’appelle Le Balcon, qui jouera l’opéra Le Balcon. Le Balcon (l’opéra, pas l’ensemble) est tiré d’une pièce du même nom de Jean Genet, l’auteur des Bonnes (et du Balcon).

Ulcéré par la création du Balcon, qui eut lieu en 1957 à Londres dans une mise en scène de Peter Zadek, mais également par sa création française dans une mise en scène de Peter Brook, Jean Genet fit précéder la nouvelle publication de la pièce, en 1962, d’un texte intitulé “Comment jouer Le Balcon”. ?Voici quelques extraits de ses recommandations, qui attaquent frontalement les précédents metteurs en scène de la pièce :


“À Londres, [...] Le Balcon était mal joué. Il l’a été aussi mal à New York, à Berlin et à Paris –on me l’a dit.”

“L’auteur de la pièce [...] aimerait assez qu’on ne coupe, qu’on n’abrège aucune explication sous le prétexte d’aller vite, d’être plus clair, ou que tout a déjà été dit plus haut, ou que le public a compris, ou qu’il s’ennuie

“Les actrices ne doivent pas remplacer les mots comme boxon, bouic, foutoir, chibre, etc. par des mots de bonne compagnie. Elles peuvent refuser de jouer dans ma pièce –on y mettra des hommes. Sinon elles obéissent à ma phrase. Je supporterai qu’elles disent des mots à l’envers. Par exemple : xonbo, trefou, couib, brechi, etc.”

“J’ai eu l’idée de faire grimper les trois Figures fondamentales sur des hauts patins. Comment les acteurs pourront-ils marcher avec ça sans se casser la gueule, sans se rendre les pattes dans les traînes et les dentelles de leurs jupes ? Qu’ils apprennent”

“Entre Irma et le Chef de la police, les brefs instants de solitude doivent révéler une vieille tendresse. Je ne sais pas pourquoi.”

Tout ce que je viens d’écrire ne s’adresse pas, bien sûr, à un metteur en scène intelligent. Il sait ce qu’il a à faire. Mais les autres ?

On espère alors pour Damien Bigourdan qu’il sera un "metteur en scène intelligent" du Balcon dans sa version lyrique, composé par le hongrois Peter Eötvös (Le Monde en parlait récemment ici).

Quant au blog, il part en vacances après le billet de demain ! Je vous donne donc rendez-vous le 12 mai.

Clémence Hérout

 
suivez-nous sur