24 > 29 mai 2018 réserver
grande salle • 1h30 sans entracte
texte Raffaele Viviani
mise en scène Alfredo Arias


avec Mariano Rigillo, Gaia Aprea, Gennaro Di Biase, Gianluca Musiu, Anna Teresa Rossini, Ivano Schiavi, Paolo Serra, Enzo Turrin
avec la participation de Mauro Gioia
musiciens Pietro Bentivenga, Giuseppe Burgarella, Erasmo Petringa

décor Chloé Obolensky
costumes Maurizio Millenotti
lumière Cesare Accetta
arrangements musicaux Pasquale Catalano

production : Teatro Stabile di Napoli – Teatro Nazionale I coréalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Une plongée réaliste dans l'univers du music-hall napolitain des années 20.

Ça ne dure jamais éternellement, les Eden. À Paris, sur les souvenirs de l’un, demeure aujourd’hui l’Athénée. À Naples, le plus célèbre des cafés chantants, l’Eden Théâtre, reste immortel bien après sa fermeture, grâce à la verve du dramaturge Raffaele Viviani. Chansons pour quelques sous, petites embrouilles et grands sentiments, rêves tenaces, rivalités… C’est tout un monde qui se laisse découvrir et – forcément –  aimer.


De Viviani, Alfredo Arias avait déjà fait revivre Le Cirque équestre Sgueglia. Il continue sa route avec l’auteur napolitain, pour une autre histoire de théâtre dans le théâtre… Ici, chanteuses de charme et amuseurs se crêpent le chignon en coulisses avant de se confronter au plus impitoyable des publics, jouant à chaque fois leur vie sur une blague ou une chanson…   “Le music-hall raconté par Viviani est une corde raide où s’exprime la fragilité de l’être humain, écrit Alfredo Arias. Rien de plus fascinant que le monde de ces divas de l’Eden Teatro, au bord du gouffre, qui se disputent une misérable survie sur l’affiche et sur les planches d’un théâtre, dernier espoir d’un monde,  ou carrément fin d’un monde.”

spectacle en italien surtitré en français


 
dates et horaires des représentations
autour du spectacle :
dialogues : rencontre à l'issue du spectacle
avec Alfredo Arias et l'équipe du spectacle au foyer-bar à l'issue de la représentation
mardi 29 mai 2018 >  entrée libre
 
on en parle...
"Une mise en scène qui frappe par son raffinement, sa sensibilité, son goût du paradoxe et des contrastes." - Il Mattino di Napoli -

"Eden Teatro raconte de manière admirable la poésie et la misère de l’humanité. Magnifiques, splendides, colorés, brillants, au charme décadent : tels sont les costumes de Maurizio Millenotti. La totalité de la distribution est composée d'excellents interprètes. La mise en scène d'Alfredo Arias est brillante, effervescente, contaminée par un mélange de langues et de techniques."

- Roma -
"Les admirateurs d'Arias, se souvenant de ses oeuvres raffinées, telles que Luxe ou Concha Bonita, retrouveront toute sa maîtrise en matière de mécanismes scéniques." - La Republica Roma -