loading

  • week-end de réouverture :


    > samedi 24 septembre : soirée de réouverture du théâtre

    À l'issue du concert de la Symphonie fantastique, en deuxième partie de soirée, Le Balcon investit tout le théâtre le temps d'une "fantastic party" : concerts en continu, performances, surprises seront au rendez-vous (programme détaillé à venir).

    tarif spécial orchestre 10€ : exceptionnellement, les sièges de l'orchestre n'ayant pas encore été remis en place, des places debout en fosse seront vendues. Pour l'occasion tarif spécial de 10€ en vente le jour même 1h avant le concert (paiement en espèces ou par chèque uniquement).


    > dimanche 25 septembre : "un goûter fantastique" sera offert aux enfants à l'issue du concert, un moment convivial à partager entre petits et grands, quizz musical, ballons et sucettes seront de la partie.

    Les familles peuvent d'ores et déjà réserver des places d'orchestre pour le dimanche 25, uniquement par téléphone, et dans la limite des places disponibles : 10€ pour les adultes, 5€ pour les enfants de moins de 12 ans.


    > lancement du disque Symphonie fantastique par le label Le Balcon
    Vente du CD et dédicaces sur place à l'issue des représentations. plus d'infos



    "Ah ! quel talent je vais avoir demain."
    Hector Berlioz

    Ah !, les enthousiasmes…  L’Athénée à peine rouvert, les sièges de l’orchestre même pas encore remis en place, les musiciens du Balcon sont déjà résolus à investir la place pour ouvrir la saison en fanfare. Au programme, une version fougueuse, frondeuse, fondue, d’un monument de la musique française : la Symphonie fantastique. En quelques mois fiévreux de l’année 1830, Berlioz l’avait composée pour conquérir le cœur d’une femme ; en 2016, Arthur Lavandier la décompose pour conquérir celui des spectateurs.
    "Il s’agit d’une interprétation libre ou d’une recréation plutôt que d’un arrangement, mais la terminologie ne changera pas ce qui tient l’entière opération: se placer dans un esprit résolument berliozien", promet le jeune compositeur. Des transes du musicien poète – et amoureux de surcroît ! – voici donc une version nouvelle et moderne "à la fois transcription, réorchestration, arrangement, qui raconte simplement l’orchestre du XXIe siècle". Fantastique projet pour fantastique matériau : un voyage halluciné où rêveries, danses courtoises et idylle champêtre débouchent sur une marche au supplice pour mieux culminer dans un grotesque et ricanant sabbat… Bon retour dans nos murs… qui sont prêts à trembler !

  • commande du Festival Berlioz en 2013
    production : Le Balcon I avec le soutien de la fondation Orange, la fondation Singer Polignac, le festival Berlioz, Schoeps, Areitec, le Conservatoire national supérieur d'art dramatique, le ministère de la Culture et de la Communication, Sennheiser, DAD et le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris I coréalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet

Partagez nous sur
  • facebook
  • twitter
  •  
  • youtube