Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Coups de roulis

Coups de roulis

grande salle • 2h • Théâtre musical
Partager sur :

Présentation

Comme un chien dans un jeu de quille, ou plutôt comme un fonctionnaire sur un bateau. En allant inspecter le croiseur de guerre le Montesquieu, le Haut-Commissaire Puy Pradal, accompagné de sa fille Béatrice, 20 ans, ne se doute pas que le coup de roulis fortuit occasionné par sa présence va bouleverser les cœurs de tous les protagonistes. Sa fille se pique de deux marins, l’un jeune (Kermao), l’autre mûr (Gerville), et son père s’entiche au Caire d’une comédienne dont on soupçonne qu’elle entretient une liaison avec lui pour pouvoir entrer à la Comédie-Française. Par-delà la farce, ce sont les trois âges de l’amour que cette opérette célèbre, et l’on en sort en se demandant si le plus vigoureux n’est pas celui des seniors…

Dernière œuvre du compositeur André Messager - et pas la moins vivante -, sur un livret de son complice Albert Willemetz, ce Coups de roulis adapté d’un roman de Maurice Larrouy compta dans sa distribution à sa création, en 1928, un certain Raimu. Il est aujourd’hui repris par la compagnie des Frivolités Parisiennes, qu’on avait pu voir la saison dernière à l’Athénée avec Là-Haut ! de Maurice Yvain -une compagnie qui exhume et magnifie depuis dix ans le répertoire lyrique léger français. Pour cette production, la mise en scène, confiée à Sol Espeche, s’inspire des telenovelas, envisageant les trois actes de l’opérette en autant d’épisodes de soap opera.

Tandis que la direction musicale, confiée à la baguette montante Alexandra Cravero, fait résonner, à travers l’orchestre des Frivolités, les airs et harmonies, légers et ciselés, d’André Messager.


Comme un chien dans un jeu de quille, ou plutôt comme un fonctionnaire sur un bateau. En allant inspecter le croiseur de guerre le Montesquieu, le Haut-Commissaire Puy Pradal, accompagné de sa fille Béatrice, 20 ans, ne se doute pas que le coup de roulis fortuit occasionné par sa présence va bouleverser les cœurs de tous les protagonistes. Sa fille se pique de deux marins, l’un jeune (Kermao), l’autre mûr (Gerville), et son père s’entiche au Caire d’une comédienne dont on soupçonne qu’elle entretient une liaison avec lui pour pouvoir entrer à la Comédie-Française. Par-delà la farce, ce sont les trois âges de l’amour que cette opérette célèbre, et l’on en sort en se demandant si le plus vigoureux n’est pas celui des seniors… Dernière œuvre du compositeur André Messager - et pas la moins vivante -, sur un livret de son complice Albert Willemetz, ce Coups de roulis adapté d’un roman de Maurice Larrouy compta dans sa distribution à sa création, en 1928, un certain Raimu. Il est aujourd’hui repris par la compagnie des Frivolités Parisiennes, qu’on avait pu voir la saison dernière à l’Athénée avec Là-Haut ! de Maurice Yvain -une compagnie qui exhume et magnifie depuis dix ans le répertoire lyrique léger français. Pour cette production, la mise en scène, confiée à Sol Espeche, s’inspire des telenovelas, envisageant les trois actes de l’opérette en autant d’épisodes de soap opera. Tandis que la direction musicale, confiée à la baguette montante Alexandra Cravero, fait résonner, à travers l’orchestre des Frivolités, les airs et harmonies, légers et ciselés, d’André Messager.

Distribution

Musique André Messager • Livret Albert Willemetz • Mise en scène Sol Espeche • Direction musicale Alexandra Cravero

Adapté du roman éponyme de Maurice Larrouy • Collaboratrice artistique Pauline Jambet • Scénographie Oria Puppo • Costumes Sabine Schlemmer • Réalisation costumes Julia Brochier • Maquillage et coiffure Maurine Baldassari • Création lumières Loris Gemignani • Création vidéo Alexis Lardilleux • Cheffe de chant Delphine Dussaux • Conseiller artistique Christophe Mirambeau • Régisseur général François-Xavier Guinnepain , Elisa Millot

Puy Pradal Jean-Baptiste Dumora • Béatrice Clarisse Dalles • Kermao Christophe Gay • Gerville Philippe Brocard • Sola Myrrhis Irina De Baghy • Pinson Guillaume Beaudoin • Haubourdin Mathieu Septier • Muriac Célian D’Auvigny • Bellory - L’Amiral Maxime Le Gall • Avec l'Orchestre des Frivolités Parisiennes

Avec le Choeur des Frivolités Parisiennes Mylène Bourbeau, Marion Lheritier, Hortense Venot, Lucile Komitès, Laure Ilef, Claire Naessens, Matthias Deau

Production : Les Frivolités Parisiennes
Coproduction : Théâtre Impérial - Opéra de Compiègne / Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Avec le soutien de la Drac Ile-de-France, de la région Ile-de-France, de la Ville de Paris, du mécénat de la Caisse des dépôts et du CNM

La compagnie des Frivolités Parisiennes est artiste associé de la Fondation Singer-Polignac et artiste en résidence au Théâtre Impérial - Opéra de Compiègne.

La saison d’Opéra-Théâtre de l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet bénéficie du généreux soutien de Madame Aline Foriel-Destezet.



Photos