Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Street Art

Street Art

grande salle • 1h20 • Musique
Partager sur :

Présentation

Quel programme… création contemporaine x Steve Reich x Free running, une multiplication aboutissant à un total hors norme dans une salle à l’italienne comme celle de l’Athénée, peu habituée à ce genre de prouesses gymniques. Pour ce spectacle, Street Art, la Nouvelle Société des Apaches - hommage au groupe d’artistes les Apaches, dont comptaient Ravel, De Falla ou encore le chef Inghelbrecht au début du XXe siècle - impose le rapprochement des genres. Sous le haut patronage de Reich, dont certaines pièces viennent panacher le programme, l’ensemble propose des œuvres de Régis Campo (2017), Pascal Zavaro (1997), ainsi qu’une création de Fabien Cali (commande des Apaches), brillant jeune compositeur, passé par le rock et le Conservatoire national de musique de Paris. De quoi remonter un premier parcours, musical et contemporain, du pionnier américain de Clapping Music (qui sera joué sur scène) à ses descendants français.

Autour de treize musiciens dirigés par Julien Masmondet, des free runners, alias artistes du déplacements, interagissent avec la musique. Et notamment Simon Nogueira, célèbre pour évoluer comme chat sur les toits de Paris, habitué des cimes de Notre-Dame et qui se plaît à dormir à la belle étoile près des lucarnes de nos immeubles. Les chorégraphies qui naîtront à l’Athénée cartographient un second parcours, sonore et physique, rythmique et bondissant, qui donne le vertige.

Programme


Régis Campo Street Art (2017) pour ensemble

Steve Reich New York Conterpoint (1985) pour clarinette et bande magnétique

Pascal Zavaro Silicon Music (1997) pour violon électrique et ensemble (extraits)

Steve Reich Clapping Music (1972) pour deux interprètes

Radio rewrite (2012) pour ensemble, création française

Fabien Cali Création (2022) pour free-runners et ensemble,                                                                                          commande de l’Ensemble Les Apaches

 


Quel programme… création contemporaine x Steve Reich x Free running, une multiplication aboutissant à un total hors norme dans une salle à l’italienne comme celle de l’Athénée, peu habituée à ce genre de prouesses gymniques. Pour ce spectacle, Street Art, la Nouvelle Société des Apaches - hommage au groupe d’artistes les Apaches, dont comptaient Ravel, De Falla ou encore le chef Inghelbrecht au début du XXe siècle - impose le rapprochement des genres. Sous le haut patronage de Reich, dont certaines pièces viennent panacher le programme, l’ensemble propose des œuvres de Régis Campo (2017), Pascal Zavaro (1997), ainsi qu’une création de Fabien Cali (commande des Apaches), brillant jeune compositeur, passé par le rock et le Conservatoire national de musique de Paris. De quoi remonter un premier parcours, musical et contemporain, du pionnier américain de Clapping Music (qui sera joué sur scène) à ses descendants français.

Autour de treize musiciens dirigés par Julien Masmondet, des free runners, alias artistes du déplacements, interagissent avec la musique. Et notamment Simon Nogueira, célèbre pour évoluer comme chat sur les toits de Paris, habitué des cimes de Notre-Dame et qui se plaît à dormir à la belle étoile près des lucarnes de nos immeubles. Les chorégraphies qui naîtront à l’Athénée cartographient un second parcours, sonore et physique, rythmique et bondissant, qui donne le vertige.

Programme
Régis Campo Street Art (2017) pour ensemble Steve Reich New York Conterpoint (1985) pour clarinette et bande magnétique Pascal Zavaro Silicon Music (1997) pour violon électrique et ensemble (extraits) Steve Reich Clapping Music (1972) pour deux interprètes Radio rewrite (2012) pour ensemble, création française Fabien Cali Création (2022) pour free-runners et ensemble,                                                                                          commande de l’Ensemble Les Apaches  

Distribution

Avec Simon Nogueira, Andrea Catozzi French Free Run Family

Production : Nouvelle Société des Apaches
En partenariat avec l'Établissement public du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie – Valéry Giscard d’Estaing
Soutien : Conseil Départemental du Val de Marne

L'Ensemble Les Apaches est aidé à la structuration par la DRAC Nouvelle Aquitaine, et au projet par le Conseil Départemental du Val de Marne.

Il reçoit le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations - Mécène principal, du CNM, de la Maison de la Musique Contemporaine, la SACEM, la Spedidam, l’ADAMI.

L’Ensemble Les Apaches est artiste en résidence de la Fondation Singer-Polignac (Paris) et partenaire de la classe de direction d’orchestre de l’École Normale de Musique de Paris - Alfred Cortot.


À voir et à entendre