Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Stéphane Degout et Simon Lepper

Stéphane Degout et Simon Lepper

Stéphane Degout, Simon Lepper


partager sur :
Baryton Stéphane Degout
Piano Simon Lepper


Production : Le Balcon
Coréalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Avec le soutien de la Karolina Blaberg Stiftung

Programme complexe pour deux atistes expérimentés et audacieux, le baryton Stéphane Degout et le pianiste Simon Lepper, qui font coexister dans une même soirée des mélodies de Mahler (visionnaire), Schumann (délirant),Pfitzner (orthodoxe), Fauré (inspiré),Berg (entre deux chaises) et Poulenc (gracieux).

Après avoir sillonné nombre de répertoires lyriques et de territoires mélodiques, le baryton roi de la scène française à la technique irréprochable et au grand appétit de théâtre, s’unit au talentueux pianiste britannique pour trouver la note, le sentiment ou la couleur juste de ce programme pluriel.

Une alchimie rare.

Écoutez Stéphane Degout dans l'émission "L'invité culture" de Caroline Broué sur France Culture.

Programme

Gustav Mahler (1860-1911)
Zu Strassburg auf der Schanz (extrait de des Knaben Wunderhorn)

Robert Schumann (1810-1856)
Vier Lieder op 40 (Hans Christian Andersen)

Hans Pfitzner (1869-1949)
Die stille Stadt op 29 4 (Richard Dehmel)

Francis Poulenc (1899-1963)
Calligrammes (Guillaume Apollinaire)

Hans Pfitzner
Hussens Kerker opus 32 1 (Konrad Ferdinand Meyer)

Alban Berg (1885-1935)
Vier Gesänge op 2 (Christian Friedrich Hebbel, Alfred Monbert)

Hans Pfitzner
Abbitte opus 29 1 (Friedrich Hölderlin)

Gabriel Fauré (1845-1924)
L’Horizon chimérique (Jean de la Ville de Mirmont)

Hans Pfitzner
An den Mond op 18 (Wolfgang von Goethe)

 

dates et horaires des représentations
 

on en parle...
"Doté d’un talent de chanteur-conteur, Stéphane Degout a ponctué son récital de lectures de textes signés notamment Georg Büchner (Woyzeck), Rainer Maria Rilke (Le Livre de la pauvreté et de la mort) et Jules Supervielle. Comme toujours, on admire la clarté de sa diction – en français comme en allemand – et le goût impeccable. La voix est bien timbrée, sobre dans l’expression, jamais teintée de pathos ou d’emphase outrancière" - Le Temps -
"le baryton français Stéphane Degout vient de recevoir pour la deuxième fois (après celle de 2012) la Victoire, plus que méritée, de l’artiste lyrique de l’année" - Télérama -