Athénée Théâtre Louis-Jouvet | Powder Her Face
grande salle • 2h20 avec entracte • déconseillé aux moins de 16 ans
partager sur :
texte Philip Hensher
musique Thomas Adès
direction musicale Jérôme Kuhn
mise en scène Julien Chavaz
avec l'Orchestre de chambre fribourgeois


la duchesse Sophie Marilley
l'électricien Timur
la femme de chambre Alison Scherzer
le gérant d'hôtel Graeme Danby

production : NOF - Nouvel Opéra Fribourg - Neue Oper Freiburg
coproduction : Théâtre du Crochetan Monthey, Stadttheater Schaffhausen
coréalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet
avec le soutien de l’État de Fribourg, l’Agglomération de Fribourg, la Loterie Romande, Pro Helvetia.

Remember me forget my fesses

Shocking ! Que Don Juan compte dans son catalogue 1003 maîtresses rien qu’en Espagne passe encore, mais que Margaret Campbell, duchesse d’Argyll, ait eu 88 amants, voilà qui était un peu too much pour la bonne société britannique de 1963. Révélée à la presse à scandales d’Outre-Manche, l’affaire fit des gorges aussi chaudes que profondes : on exhuma la collection de Polaroid de la dame, comprenant quelques rangs de perles et l’image troublante d’une fellation offerte à un « homme sans tête ». Un scandale ne venant jamais seul, l’opéra que le compositeur Thomas Adès consacra à l’affaire devait aussi choquer l’opinion : devenu célèbre pour la description musicale de cette ducale gâterie, Powder her Face fut considéré comme « non adapté à une retransmission » par la radio anglaise… Mais on aurait tort de ne voir ici qu’une envie de choquer. Sollicité par d’aussi augustes maisons que le Royal Opera House, la BBC, ou le Carnegie Hall de New York, Thomas Adès convoque ici ensemble les audaces d’Alban Berg et de Stravinsky, la fougue des musiciens de tango, la gouaille du cabaret et la verve de la comédie musicale, au service d’une partition sensuelle et surprenante, et d’un livret qui raconte avant tout la décadence d’une classe et d’une époque.
toutes nos ressources pour ce spectacle
autour du spectacle
prélude
Le musicologue Charles Arden vient nous éclairer sur l'œuvre une heure avant la représentation de 19h à 19h30 en salle Christian-Bérard.
samedi 12 juin > entrée libre

rencontre-débat
autour des femmes artistes dans l'art et la littérature
samedi 12 juin à l'issue de la représentation> entrée libre
 
photos